DÉMARCHE de l'ATELIER

Coccolithes est un atelier de paysage qui interroge le vivant pour enrichir la vie des espaces du quotidien: de l'échelle du jardin à l'échelle du territoire.

Coccolithes est né en Bretagne, à Saint-Brieuc en 2018 sous forme d’un Collectif. Suite à une résidence à la Villa Rohannec’h, il s’est organisé en 2019 en société SAS pour améliorer la qualité de ses relations opérationnelles avec ses partenaires. Sa volonté est de repositionner l’expérience de terrain comme étant au cœur de ses préoccupations.

AGIR DANS LA LOCALITÉ EN RELATION AVEC LE TERRITOIRE

«Les coccolithes (du grec κοκκος « pépin », λίθος « pierre ») sont les plaques de carbonate de calcium qui protègent les coccolitho-phoridés, des micros-algues unicellulaires.

Les coccolithophoridés pèlent continuellement toute leur vie et laissent tomber sur les fonds marins leurs coccolithes. Ces accumulations vont composer une partie importante des roches sédimentaires que l'on appelle la craie. Les formations rocheuses constituées de craie dessinent les paysages de falaise comme à Etretat, en Normandie. »

Cette définition porte la philosophie de l’atelier. Nous pensons et souhaitons partager cette idée  qu’en s’attachant à améliorer et à vivre avec saveur nos espaces du quotidien, nous pouvons tous ensemble par petites touches, façonner, dans le temps, un grand paysage.

 

APPROFONDIR LES LIENS ENTRE LES HABITANTS ET LEUR LIEU DE VIE

Architectes du paysage, nous nous attachons à «approfondir les liens entre les habitants et leur lieu de vie».

Ré-enchantant les paysages du quotidien, nous sommes soucieux d’une harmonie écologique, esthétique et sociale.

L’atelier Coccolithes, comme un laboratoire de recherche par l’action, imagine de nouveaux liens et usages au territoire. Nous développons des outils qui nous permettent de démontrer le projet en cours et de rassembler les énergies en présence.

Le projet prend à chaque fois une forme singulière puisqu’il s’adapte aux lieux et implique les acteurs locaux (habitants, associations, entreprises, artistes, élus...). Ce partage permet de développer une conscience collective de nos rapports au paysage et de façonner par le projet un art de vivre ensemble.

COMME DES JARDINIERS, S’IMPLIQUER SUR LE TERRAIN POUR CONNAÎTRE ET FAIRE

L’action permet de se déployer physiquement et intellectuellement sur le terrain. En le stimulant, par des apports légers ou de simples arrangements, nous permettons de manière réversible et en contribuant à la poésie du lieu de pressentir les actions, personnes ou projets nécessaires pour apprivoiser un site en devenir.

 

VIVRE AVEC SON TEMPS

La notion de temps est essentielle dans le paysage. « Une forêt qui pousse, fait moins de bruit qu’un arbre qui tombe »,  nous a susurré notre ami paysagiste Régis Guignard. Entre le temps des « grands projets » et la rapidité du changement de nos modes de vie, nous nous insérons dans l’interstice de ces temps pour proposer des  actions spontanées et démonstratives : tantôt pour répondre à des envies d’actualité, tantôt pour penser, en plusieurs actes, le devenir d’un territoire.

logo-démarche.jpg

Film réalisé par Thibault Maitrejean: www.thibaultmaitrejean.com